Actualités de CannesYouTaste

Dégustation verticale Blanc et Rouge Gavoty, Cuvée Clarendon ….

Mi la sol la do la mi la ….telles sont les premières notes de le Partita pour Hautbois seul BWV 1013 Allemande de JS Bach, notes douces et suaves que l’on entend dès que l’on ouvre le site http://www.gavoty.com. De la musique, chère au père de Roselyne, Bernard Gavoty, critique musical au Figaro et héritier du domaine du Campdumy, qui écrivait sous le pseudo de Clarendon … nom de la cuvée dégustée.

Roselyne aussi est une grande amoureuse de la musique classique, et cette sensibilité musicale, en plus de la patte féminine, se ressent sans équivoque dans son vin. Nous avons la chance ce jour de gouter plusieurs rouges et plusieurs blancs :


Gavoty, Cuvée Clarendon, Blanc : 2012 (100% Rolle)


Une très belle fraîcheur pour ce millésime difficile, avec de fortes pluies au printemps et un été très sec. Des notes de d’agrumes (zeste de pamplemousse), de fruits blancs (poire). Une pointe d’amertume, pas désagréable.  La finale est encore tendue, et ne demande qu’à s’assouplir… dans quelques années.


Gavoty, Cuvée Clarendon, Blanc : 2011( 100% Rolle)


Toujours une belle fraîcheur, mais déjà on sent plus de structure, d’amplitude et de profondeur sur ce millésime. L’amertume est plus fondue que sur 12. On doit encore l’attendre pour qu’il s’exprime pleinement….  


Gavoty, Cuvée Clarendon, Blanc : 2009 ( 100% Rolle)


Déjà des petites notes d’évolution, le nez est joli mais la bouche décevante, un peu courte ; et sur celui-ci, on manque de fraîcheur. La pluie au milieu des vendanges est elle responsable … c’est cette part de mystère qui rend le vin si intéressant


Gavoty, Cuvée Clarendon, Blanc : 2008 ( 100% Rolle )


Le nez est moins expressif que 2009, mais les notes d’évolution sont plus présentes. Une très belle fraîcheur, beaucoup de peps et une structure avec beaucoup d’ampleur. Prometteur pour les patients qui sauront attendre .


Gavoty, Cuvée Clarendon, Blanc : 2007 (100% Rolle)


On y est, 6 ans, et ca y est : nez évolué, pétrôlé (on croirait presque sur un vieux Riesling pour les connaisseurs). La bouche est ample, encore beaucoup de fraîcheur et une finesse exquise. L’exemple du vin Blanc de Gavoty qui vieillit parfaitement.


Gavoty, Cuvée Clarendon, Blanc : 1995 (95% Rolle, Ugni Blanc et Clairette)


Incroyable !!! C’est la deuxième fois que je goûte 95, à un an d’intervalle … toujours autant d’émotion. 18 ans, sur un vin blanc de Provence, et il est insolent de fraîcheur. Le nez est très complexe, de jolies notes d’évolution. La bouche est ample, des notes épicées ressortent, et la finale est persistante : magnifique !


Gavoty, Cuvée Clarendon, Rouge : 2009 (60% Syrah, 40% Cabernet)


Le nez est un peu chaud, de beaux arômes de fruits noirs murs, et des notes d’épices sont bien présentes. La bouche est ample, les tannins un peu fermes. On retrouve les fruits noirs avec une pointe d’amertume des cabernets qui ressort. La finale est longue mais l’alcool est un peu trop présent.


Gavoty, Cuvée Clarendon, Rouge : 2007 (90% Syrah, 10% Cabernet)

Le nez est superbe, épices, poivre, notes de garrigue, fruits noirs très murs. La bouche est de belle structure, les tannins sont fins et déjà fondus. Ce millésime s’est ouvert relativement tôt comparé aux autres années, et l’équilibre du vin est exceptionnel.


Gavoty, Cuvée Clarendon, Rouge : 2006(80% Syrah, 20% Cabernet)

Le nez est très fermé, une pointe d’alcool.  Les tannins sont fermes, rustiques … il va lui falloir du temps pour s’ouvrir et s’assouplir …Pas prêt.


Gavoty, Cuvée Clarendon, Rouge : 2005 (100% Syrah)

Le nez est complexe, les épices se mêlent aux fruits noirs : il s’ouvre au fur et à mesure de l’aération. En bouche, on note une bonne structure tannique, avec probablement un très beau potentiel de garde sur ce millésime. Une grande année, même peut être au dessus de 2007, mais demande encore un peu de temps pour s’exprimer pleinement.


Gavoty, Cuvée Clarendon, Rouge : 2004 (75% Syrah, 15% Cabernet, 10% Grenache)

Le nez présente de belles notes d’évolution, les fruits noirs un peu confits, le poivré est plus fondu avec le fruit ; on perçoit des notes de sous bois, que l’on retrouve en bouche. La structure tannique est de belle facture, un peu séchant quand même, mais agréable à boire maintenant.

Gavoty, Cuvée Clarendon, Rouge : 2001 (100% Syrah)

Le nez fait ressortir de jolies notes d’évolution, fruits noirs cuits et les épices ne font qu’un. En bouche, les tanins sont parfaitement fondus,  et l’équilibre superbe ; Le vin est à son apogée !!! Un grand plaisir.

Récit d’une journée au domaine ….les premières parcelles de Grenache vendangées …

Une journée inoubliable au domaine Gavaty pour une dégustation verticale des vins de la Cuvée Clarendon25 Septembre 2013, je quitte Cannes, 6h00 au cadrant de la voiture, et 16°, température extérieure. 1heure plus tard, je tourne au panneau direction Domaine de Gavoty, il est 7h00, il ne fait plus que 7° dehors… Un café vite avalé, une tartine de pain, beurre, confiture maison et c’est parti ….
Dans le 4*4, direction la parcelle de vieux grenache à ramasser à la main. On récupère les seaux et les sécateurs (qui coupent très bien, j’en ai la preuve sur mon doigt). Les bennes sont placées, Serge distribue les rôles, attribue les rangs, et c’est parti : chacun d’un côté de son rang, on coupe délicatement les grappes de grenache, certaines très belles, d’autre beaucoup plus petites, d’autres encore où quelques gourmands de sangliers ont entamé les vendanges plus tôt que nous (presque 20%, dixit Roselyne Gavoty, c’est beaucoup quand même !).

6 heures plus tard, on termine le dernier rang de la petite parcelle située derrière les champs d’oliviers, en contrebas de la restanque, avec un peu moins d’entrain qu’au début certes, mais l’expérience humaine est belle, tout le monde repart à bord des 4*4, Jeep, camion en direction du domaine, où nous attend un festin bienvenu : tomates du jardin, daube de sanglier (oui oui, celui qui a mangé les raisins), salade, fromage et dessert avec bien sûr du Gavoty : du jus de grenache pressé de la veille, du Clarendon rosé et blanc, du Clarendon rouge en Magnum 2004, et du Hautbois, en magnum 2004 aussi, la seule cuvée passée sous bois.

C’est très intéressant de pouvoir comparer les deux cuvées, même millésime, en magnum, l’une élevée en cuve et l’autre sous bois. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’influence du bois n’assouplit pas plus les tanins sur la cuvée Hautbois ; il ressort un peu plus rustique que Clarendon. Clarendon est plus en finesse, nez de sous bois, fruits noirs bien mûrs un peu confits (peut être grâce à la présence du grenache qui avait  une belle concentration cette année là, comme en 2001). Les tannins sont là, mais bien soyeux ; C’est là que l’on se rend compte de l’importance de ne pas juger un vin en dégustation seul, mais de le considérer aussi au cours d’un repas. En effet, ce même 2004, dégusté une semaine avant en dégustation pure, faisait ressortir des tannins un poil séchants. En tous cas, ce 2004 est à boire, 9 ans, c’est très bon… tout simplement.

Ainsi s’achève l’escapade en centre Var. Merci encore à Roselyne, Hervé et à toute l’équipe du Domaine pour ces moments partagés, ces vins dégustés… Du bonheur dans les vignes et dans les cœurs autant que dans les bouteilles !!!

L'actu du Wine Tasting

Nul n'est censé ignorer la Loire!

Et nul ne devrait surtout ignorer qu’à coté du mondialement célèbre Sancerre, il y a aussi Menetou-Salon ! Et oui, et là un certain MINCHIN, Bertrand de son prénom, le magicien ... Lire la suite

Un bouchon qui a du goût!

Qui n’a jamais entendu parler du « goût de bouchon »? Ou de la fameuse bouteille « bouchonnée »? Mais à qui la faute, au bouchon, au vigneron, au vin, ... Lire la suite

Twitter Timeline

Notre sélection "coup de coeur"
Domaine Bruno Cormerais

REGION : LOIRE Muscadet / Melon de Bourgogne ...

Domaine Belluard

Region : SAVOIE Le Royaume du Gringet !!!! ...

Chateau de Plaisance

Region : Loire Cépage : Chenin, Cabernet franc ...